santé

La vasectomie

La vasectomie désigne une méthode de stérilisation masculine. L’opération, mineure, consiste à ligaturer les canaux déférents partant des testicules. Avec une vasectomie, les spermatozoïdes ne peuvent plus arriver au canal éjaculateur et ne peuvent donc plus rejoindre les œufs de l’ovaire dans le corps de la femme lors d’un rapport sexuel. La vasectomie chez les hommes est l’équivalent de la ligature des trompes chez la femme.

Quelles sont les indications d’une vasectomie ?

La vasectomie est indiquée chez les hommes majeurs à la recherche d’une méthode de contraception définitive et permanente, autrement dit à ceux qui ne souhaitent pas/plus avoir d’enfant. Il existe une méthode, la vasovasostomie, qui permet de reconstruire les canaux déférents pour redonner à l’homme sa fertilité bien que celui-ci ait décidé de subir une vasectomie. Cette méthode demeure toutefois assez peu efficace et présente des risques de complications plus importants que la vasectomie. Les professionnels de santé s’accordent donc à considérer la vasectomie comme une méthode contraceptive définitive.

Comment se déroule l’intervention ?

Une vasectomie est pratiquée sous anesthésie locale. Selon la méthode classique et traditionnelle, le professionnel de santé réalise deux incisions au niveau du scrotum afin d’atteindre les canaux déférents chargés de véhiculer le sperme. L’opération consiste alors à bloquer ces canaux par une occlusion. Il existe également une autre méthode moins invasive et de plus en plus pratiquée : la vasectomie sans bistouri. Équipé d’outils spéciaux, le chirurgien ne réalise qu’une seule et petite incision au centre du scrotum. Avec cette méthode, les incisions n’ont plus besoin d’être suturées.
En moyenne, une vasectomie ne dure pas plus de 10 minutes.

Une vasectomie, ça fait mal ?

Grâce à l’anesthésie locale, le patient qui subit une vasectomie ne ressent aucune douleur au cours de l’opération. Lorsque l’effet anesthésiant s’est dissipé, il est possible de ressentir une gêne ou un sentiment d’inconfort au niveau des testicules pendant 3 à 4 jours. Il est par ailleurs généralement conseillé d’appliquer une poche de glace sur le scrotum plusieurs fois par jour pendant un ou deux jours, et de porter des sous-vêtements serrés pour limiter les mouvements des testicules.

Quelles sont les complications d’une vasectomie ?

Les risques de complications d’une vasectomie sont quasi nuls. Seule la méthode de vasectomie traditionnelle (avec bistouri) peut occasionner des risques d’infection et de saignement. Ces complications demeurent toutefois extrêmement rares (moins de 1 %). On relève également dans de rares cas :

  • une épididyme congestive ;
  • un nodule cicatriciel ;
  • une douleur chronique.

Contrairement aux idées reçues, rien ne prouve aujourd’hui le lien entre vasectomie et la survenue d’un cancer de la prostate.

Quelles suites postopératoires  ?

Les suites postopératoires de la vasectomie se limitent à la réalisation d’un spermogramme deux à trois mois après l’opération pour étudier l’absence de spermatozoïdes dans le liquide éjaculé (l’effet de la vasectomie n’est pas immédiat, puisque le canal déférent peut encore contenir des spermatozoïdes après l’opération). Dans ce laps de temps, il est nécessaire pour l’homme (ou sa partenaire) d’avoir recours à une autre méthode contraceptive. Côté activité sexuelle, la vasectomie ne modifie en rien le désir, la qualité de l’érection, la jouissance ni l’éjaculation. Le liquide éjaculé ne contient simplement plus de spermatozoïdes.

Vous pourriez aussi aimer